Cinq tendances et onze facteurs de changement dans le secteur de la fabrication unitaire

Quiconque travaille dans le secteur de la fabrication unitaire est parfaitement conscient des pressions exercées pour numériser les usines en vue de l’industrie4.0. À l’issue de la pandémie mondiale, la nécessité d’innover ne fait que s’intensifier. Les fabricants unitaires doivent composer avec une chaîne d’approvisionnement peu fiable, satisfaire les attentes croissantes de leurs clients, lutter continuellement pour trouver de la main-d’œuvre qualifiée. À cela s’ajoutent l’augmentation du coût des matières premières, les regroupements d’entreprises et la concurrence mondiale qui s’accroît.

Lisez ci-dessous la première partie de notre nouvelle série sur le secteur manufacturier pour découvrir les cinq grandes tendances et les importants facteurs de changement dont il faut tenir compte. Pour approfondir les solutions, vous pouvez également télécharger le livre numérique.


Modernisation des usines 

  1. Optimisation des opérations et de la productivité grâce à des données et à des processus unifiés 

L’un des plus grands obstacles à la croissance et à l’innovation pour les fabricants unitaires est l’incapacité à connecter les technologies et les processus hérités avec des solutions modernes. Emboîtant le pas aux entreprises d’autres secteurs, comme ceux du détail et de la finance, les entreprises manufacturières commencent enfin à abattre les cloisons qui compartimentaient leurs données et à profiter des avantages d’une organisation entièrement connectée, où toute l’information est regroupée dans une base de données centrale, qui recueille les données de l’ensemble de l’organisation et les distribue partout où elles sont nécessaires, en temps réel. 

Qu’il s’agisse d’établir des nomenclatures, de gérer les stocks, de planifier et d’ordonnancer la production, de gérer la chaîne d’approvisionnement, d’assurer le suivi des pièces, de superviser le contrôle de la qualité ou d’analyser des données, les chefs d’entreprise doivent avoir accès à des données en temps réel et à une vue d’ensemble afin de pouvoir prendre des décisions éclairées.
 

2. Automatisation 

L’automatisation des usines et des entrepôts a permis aux fabricants de diminuer les temps de production, de réduire le nombre de défauts de fabrication et d’affecter leur personnel à des tâches qui créent une valeur accrue. Ce premier pas vers l’usine du futur était un pas de géant! 


Étant aujourd’hui de plus en plus accessibles, les technologies avancées transforment le secteur manufacturier en une industrie intelligente et hautement connectée, ce qui se traduira en définitive par une augmentation de la productivité.
 


Les usines d’autrefois, qui étaient centrées sur la main-d’œuvre humaine, sont remplacées par des installations de fabrication intelligentes où des travailleurs doués en technologie créent les produits de demain, avec l’aide de robots intelligents.
 

3. Nouvelles technologies comme l’infonuagique, l’Internet des objets et l’intelligence artificielle 

Le monde est de plus en plus connecté grâce à l’Internet des objets (IdO). Il est impossible d’y échapper; les entreprises de fabrication unitaire d’aujourd’hui n’ont d’autre choix que de se connecter et de se préparer sur le plan technologique afin de pouvoir s’adapter et suivre le rythme de l’innovation. 

Avec les progrès technologiques constants réalisés dans les domaines de l’infonuagique, des capteurs distants et de la connectivité, il est de plus en plus rapide et facile pour les fabricants d’intégrer la gestion des technologies industrielles et d’intégrer de nouveaux systèmes à leurs systèmes existants.
 

En se dotant d’une infrastructure d’entreprise infonuagique résiliente et connectée, les entreprises manufacturières sont beaucoup plus à même d’optimiser leurs processus et leurs opérations en vue de croître, d’augmenter leur durabilité et d’adapter leurs produits selon l’évolution des attentes des clients.
 

Numérisation des canaux 

4. Unification des expériences de commerce avec vos activités 

Moderniser une usine, ce n’est pas simplement connecter des systèmes; c’est aussi rehausser les relations avec les fournisseurs, les partenaires, les clients et les employés. 


En disposant d’un portrait unifié de toute la chaîne de valeur, les fabricants peuvent adopter une approche proactive plutôt que réactive. Ils sont ainsi en mesure de s’adapter plus rapidement aux changements imprévisibles de l’offre et de la demande qui échappent à leur contrôle, comme les répercussions actuelles de la pandémie de COVID-19.
 


L’unification des données permet aussi aux fabricants de suivre les interactions avec leurs clients sur tous les canaux, et de tirer parti de l’évolution des besoins et attentes de ceux-ci. Elle soutient en outre une augmentation de la réactivité et l’adoption d’une approche préventive pour le service après-vente et les réparations. Cette connectivité unifiée se transforme éventuellement en boucle de rétroaction bidirectionnelle qui permet d’optimiser encore davantage les opérations, les processus, etc.
 

5. Le service à la clientèle comme facteur de différenciation 

Les fabricants doivent répondre à des attentes sans précédent. Les clients veulent des produits de meilleure qualité à moindre coût, et ils s’attendent à ce que ces produits leur soient expédiés plus rapidement et à moindre coût. Ce n’est pas tout : désormais, ils souhaitent aussi une plus grande transparence en ce qui a trait aux stocks et aux activités. 

Cela dit, ce sont souvent la qualité et la rapidité du service qui déterminent la fidélité des clients. Ainsi, la majorité des clients admettent qu’ils ont déjà opté pour un concurrent parce que celui-ci offrait un meilleur service. 

Pour répondre aux attentes croissantes des clients, les chefs de file du secteur de la fabrication doivent optimiser leurs processus afin de les accélérer et d’en accroître l’efficience. Pour y parvenir, ils se tournent vers des solutions technologiques modernes qui permettent d’obtenir une meilleure perspective des opérations, d’améliorer la qualité et la réactivité des services, de répondre avec souplesse à l’évolution des attentes des clients, d’améliorer la satisfaction des clients et de renforcer la confiance de ceux-ci à l’égard de la qualité des produits. 

Cliquez ici pour visionner notre webinaire sur demande traitant de l’expérience client. 

Renseignements sur la chaîne d’approvisionnement 

 

6. Gestion de la chaîne d’approvisionnement 

La gestion de la chaîne d’approvisionnement n’est plus seulement une préoccupation interne. Les chefs de file du secteur de la fabrication doivent relever de nouveaux défis aujourd’hui, notamment le passage d’une chaîne d’approvisionnement linéaire à un modèle de réseau dynamique fondé sur des processus et des systèmes interconnectés. Heureusement, par leur omniprésence, la connectivité et l’informatique améliorent la communication d’un bout à l’autre de la chaîne d’approvisionnement, révolutionnant ainsi la façon dont les fabricants abordent la planification, la gestion des stocks, l’entreposage et l’exécution des commandes. 

Les chefs de file du secteur se demandent aussi quoi faire des innombrables données en temps réel et en temps quasi réel dont ils disposent désormais grâce aux avancées dans les domaines de l’IdO et de l’IA. Les technologies émergentes permettent de recueillir des données à chaque étape de la chaîne de valeur. Par conséquent, la question qui préoccupe les dirigeants d’entreprise du secteur manufacturier n’est plus « Quels paramètres pouvons-nous suivre? », mais bien « Comment pouvons-nous tirer le meilleur parti des données recueillies? ». 

7. Gestion des stocks intelligente et transparente 

Le secteur manufacturier se complexifie de jour en jour et la gestion des stocks peut représenter un défi de taille pour de nombreux fabricants. Les entreprises manufacturières doivent gérer des commandes provenant de différents canaux, maintenir des niveaux de stock suffisamment élevés pour éviter les ruptures de stock (mais suffisamment faibles pour éviter les démarques associées au surstockage) et assurer une exécution rapide et rentable à partir de plusieurs centres de distribution. 

Afin de relever ces défis, les entreprises se tournent vers de nouvelles technologies qui soutiennent une gestion des stocks intelligente et transparente. 

Les fabricants ont fait des avancées importantes pour améliorer la gestion des stocks, l’entreposage et la distribution, de manière à accroître la transparence et à garantir un processus de livraison rapide et efficient. 

Évolution de la main-d’œuvre 

8. Gestion d’une main-d’œuvre multigénérationnelle 

La main-d’œuvre se transforme. Lorsqu’ils entrent sur le marché du travail, les travailleurs de la génération Z doivent rivaliser avec une population croissante d’adultes plus âgés (55 ans et plus), qui constituent aujourd’hui le segment de la main-d’œuvre nord-américaine à la croissance la plus rapide. D’ici 2026, les Américains âgés représenteront 26 % de la main-d’œuvre du secteur manufacturier2. 

La nouvelle génération dispose toutefois d’un ensemble de compétences bien différent. Doués en technologie, les travailleurs de la génération Z sont essentiels pour soutenir la phase de fabrication avancée que nous connaissons actuellement, où les rôles des travailleurs s’intègrent de près avec ceux de machines intelligentes et de robots collaboratifs, souvent dans le cadre d’un travail conjoint. 

Cette main-d’œuvre multigénérationnelle pose des défis pour les fabricants. Une grande partie des membres de la génération plus âgée ont commencé leur carrière comme travailleurs manuels et doivent encore s’adapter aux nouveaux outils et aux ressources informatiques conçus pour faciliter leur travail. Pour soutenir la relève de la garde qui s’effectuera au cours des prochaines années, l’automatisation prendra en charge un grand nombre de tâches désagréables ou ennuyeuses. Ce faisant, elle orientera les travailleurs humains vers des tâches à plus forte valeur ajoutée dans les usines. 

9. Recrutement et rétention des travailleurs qualifiés 

Si gérer une main-d’œuvre multigénérationnelle pose un défi, attirer et retenir des travailleurs qualifiés reste aussi une préoccupation majeure pour les chefs de file du secteur manufacturier. 

Dans une enquête récente menée par la National Association of Manufacturers, 79 % des répondants ont déclaré que les problèmes de main-d’œuvre étaient l’une de leurs principales préoccupations2. L’incapacité à attirer et à retenir des travailleurs pousse les entreprises manufacturières à faire travailler davantage leur main-d’œuvre existante pour tenter de combler le déficit de compétences, et peut même les forcer à refuser des contrats.  

La numérisation des usines n’est plus une option. Elle est essentielle pour accélérer l’automatisation et l’étendre à de nouvelles tâches, mais aussi pour offrir un environnement de travail plus sécuritaire qui encouragera les travailleurs à rester. L’IA, les capteurs, la vision artificielle, la reconnaissance faciale et l’IdO peuvent en effet contribuer à une amélioration du suivi et des contrôles. 

Considérations en matière d’éthique et de durabilité 

  1. La durabilité par l’innovation

En réponse aux pressions croissantes exercées par les consommateurs, les autorités réglementaires et les actionnaires, les entreprises manufacturières investissent dans des pratiques éthiques et durables. 

De nombreux chefs de file choisissent d’investir dans de nouvelles initiatives afin d’accroître la durabilité de leurs activités et de leurs produits, d’assurer la sécurité et la satisfaction de leurs employés et d’exercer une incidence positive sur les communautés qu’ils servent. 

Les fabricants qui sont en tête au chapitre de la numérisation des activités et de la mise en place d’usines intelligentes ont une longueur d’avance sur la concurrence. Ils pourront s’adapter plus rapidement à de nouveaux objectifs en matière de durabilité et seront en mesure de fabriquer de meilleurs produits, qui répondront aux préoccupations grandissantes des consommateurs relativement au changement climatique et à la protection de l’environnement. 

11. Des usines plus vertes et plus éthiques 

Les fabricants optimisent le verdissement de leurs usines de diverses façons. Ils optimisent leurs installations et leur production de manière à réduire leur consommation d’énergie globale, en plus de prendre des mesures pour réduire la quantité de déchets générés. La numérisation des usines facilite l’intégration de solutions intelligentes pour l’économie d’énergie, notamment en ce qui a trait aux systèmes de chauffage et de refroidissement, ce qui permet de réduire l’impact environnemental, mais aussi les frais généraux. 

Les fabricants tournés vers l’avenir tirent aussi avantage de la technologie pour réduire leur empreinte environnementale. Les outils de collaboration basés sur l’infonuagique – du partage de documents aux visioconférences en passant par les jumeaux numériques et la formation en réalité augmentée – facilitent la collaboration entre les équipes, où qu’elles se trouvent. Les entreprises déploient désormais la vision artificielle et des capteurs intelligents dans leur chaîne de production pour accroître l’efficience, détecter les dangers et réduire les déchets. La chaîne de blocs s’avère aussi un outil précieux pour garantir la provenance et l’efficacité des matières premières. 

Pour attaquer de front ces défis, téléchargez le nouveau livre numérique Mettre en œuvre un système ERP moderne pour assurer une fabrication résiliente